Imaginons un instant - Episode 3

Imaginons un instant - Episode 3 Un film de Benoît Labourdette (2’44s, 2009). Imaginons un instant que cette rue est un coffre-fort... thumbnail Benoît Labourdette
20 novembre 2009. Publié par Leny Müh.

Imaginons un instant que cette rue est un coffre-fort...

Le désir du tournage en extérieur, pour ne pas inscrire une claustrophobie, par rapport aux deux films précédents. Et puis le désir de questionner l’espace de la rue : suite à une discussion avec Rachid Djaïdani, qui exprime que la rue c’est « chez lui », j’essaie de comprendre ce que cela signifie.

J’avais aussi, pour ce film, l’intention de « scénariser » la démarche, c’est à dire de prévoir à l’avance où j’allais, de construire un canevas préalable. Ce qui n’exclut pas l’improvisation par rapport à ce qui se passe pendant le tournage, bien sûr. On le voit par rapport au contenu de la poubelle et par rapport au balayeur. Mais le point d’arrivée était défini avant le tournage. « La clef » a produit l’idée du coffre fort, et le parcours du travelling avec son point de départ et son point d’arrivée.

Par contre, le sujet du film, ce dont il parle, profondément (que je ne dévoile pas pour ne pas réduire le film, car cela naît dans la temporalité du tournage), n’était pas dans sa structure, et s’est constitué pendant le la prise. Qu’il y ait, ou non, une structure préalable, l’exigence de sens et d’ouverture doit être la même. Finalement, la structure a peu d’importance, ce qui compte c’est l’ouverture, au moment de l’acte de faire. S’il y a cette ouverture, le sens vient à nous.

Téléchargement
« Imaginons un instant que ce balai est un être humain », « imaginons un instant que ce trottoir est un soleil », « imaginons un instant que la nuit n’existe pas »... dans le quotidien, des visions du monde incongrues et surréalistes. Vingt et uns plans séquences, tournés en 2009, dans lesquelles je me filme moi-même, au fil des pérégrinations de la vie, imaginant par les mots une fiction à partir du réel que je suis en train de croiser. J’ai réalisé cette série avec un outil, innovant à l’époque, le « Zoom Q3 », première caméra de poche équipée d’un micro d’excellente qualité. C’est cette caméra qui m’a (...)