Accueil > Ressources > Conférences > Ciné Lab #6 : « Nouveaux usages, cultures numériques. Quelle (R)évolution pour (...)

Conférences

Captations vidéo, enregistrements audio, documents, résumés, de conférences que j’anime, ou de tables rondes auxquelles je participe, dans différents contextes.

Ciné Lab #6 : « Nouveaux usages, cultures numériques. Quelle (R)évolution pour les salles de cinéma ? »

7 septembre 2017

Journée de réflexion et d’élaboration commune de projets innovants, pour exploitants et médiateurs du cinéma.

L’ACRIRA et le GRAC (région Rhône Alpes), dans le cadre de leur « Ciné Lab #6 » m’ont sollicité pour participer à l’animation d’une journée de réflexion, de remise en question et d’élaboration de projets concrets pour imaginer de nouvelles pratiques pour les salles de cinéma. Les participants étaient des exploitants et médiateurs du cinéma.

Cette journée a été proposée, conçue et co-animée par Amaury Piotin (ACRIRA) et Isabelle Perez (GRAC). Elle s’est tenue à La Vence Scène à Saint-Egrève.

Conférence sur les enjeux du numérique

Enregistrement audio de la conférence de Benoît Labourdette (MP3 - 72.2 Mo)
Enregistrement audio de la conférence de Benoît Labourdette

La matinée a été consacrée à une « conférence participative » que j’ai animée, sur la question des enjeux des images contemporaines pour les publics, notamment pour les jeunes. Quels nouveaux outils, quels nouveaux usages, quels nouveaux enjeux, quelles nouvelles actions.

Il me semble très important d’appuyer le travail d’action culturelle sur des réflexions philosophiques, sociologiques, esthétiques, psychologiques, en prise avec la réalité des publics auxquels on s’adresse.

Nous avons aussi abordé la question de l’organisation du travail, et des méthodes d’intelligence collective. Se risquer aux projets avec les publics. Travailler autrement pour se donner les moyens de construire des projets innovants et pertinents.

J’ai commencé la conférence par une projection de films d’animation réalisés en ateliers sur tous les murs de la salle de cinéma : plafond, côtés, fond, et finalement sur l’écran. Et ce avec un vidéoprojecteur tenu à la main au milieu de la salle. La posture du spectateur dans la salle est complètement modifiée.

J’avais aussi apporté un certain nombre d’outils : pico-projecteur, caméra et casque de réalité virtuelle, appareil photo polaroïd, mini synthétiseur analogique, etc. Car inventer des propositions nouvelles doit se faire avec les outils. N’oublions pas que le cinéma est d’abord une technologie.

Le midi, chacun pouvait s’essayer à la projection itinérante avec un pico-projecteur.

Conception collective d’actions

La deuxième partie de la journée a été consacrée à la conception collaborative d’actions innovantes. Trois groupes ont été constitués, sur trois champs :

  • Le lieu (animé par Amaury Piotin).
  • Les images (animé par Benoît Labourdette).
  • Les publics (animé par Isabelle Perez).
    <span class="caps">JPEG</span> - 623.5 ko

Chaque groupe devait réfléchir et produire un résultat concret, qui allait être présenté collectivement : une mindmap ou un Prezi pour le groupe « Lieu », un film pour le groupe « Images » et un prototype d’application pour le groupe « Publics ».

Le groupe Images
J’ai animé le groupe « Quelles images dans la salle de cinéma ? ». Nous avons commencé par poser les éléments d’une réflexion commune, qui devait ensuite se traduire par des idées d’actions innovantes à proposer. J’avais donné une consigne : ne pas proposer d’actions qu’on a déjà faites, inventer quelque chose qui n’a jamais été fait.
<span class="caps">JPEG</span> - 702.1 ko

Voici le film qui rassemble nos idées, tourné en plan-séquence sur place, et l’enregistrement audio de la conférence du matin.


Quelles images dans la salle de cinéma ? (5’30s)


Quelles images dans la salle de cinéma ? (5’30s) Journée de réflexion et d’élaboration commune de projets innovants, pour exploitants et médiateurs du cinéma. L’ACRIRA et le GRAC (région Rhône Alpes), dans le cadre de leur « Ciné Lab #6 » m’ont sollicité pour participer à l’animation d’une journée de réflexion, de remise en question et d’élaboration de projets concrets pour imaginer de nouvelles pratiques pour les salles de cinéma. Les participants étaient des exploitants et médiateurs du cinéma. Cette journée a été proposée, conçue et co-animée par Amaury Piotin (ACRIRA) et Isabelle Perez (GRAC). Elle s’est tenue à La Vence Scène à Saint-Egrève.

Conférence sur les enjeux du numérique

Enregistrement audio de la conférence de Benoît Labourdette (MP3 - 72.2 Mo)
Enregistrement audio de la conférence de Benoît Labourdette
La matinée a été consacrée à une « conférence participative » que j’ai animée, sur la question des enjeux des images contemporaines pour les publics, notamment pour les jeunes. Quels nouveaux outils, quels nouveaux usages, quels nouveaux enjeux, quelles nouvelles actions. Il me semble très important d’appuyer le travail d’action culturelle sur des réflexions philosophiques, sociologiques, esthétiques, psychologiques, en prise avec la réalité des publics auxquels on s’adresse. Nous avons aussi abordé la question de l’organisation du travail, et des méthodes d’intelligence collective. Se risquer aux projets avec les publics. Travailler autrement pour se donner les moyens de construire des projets innovants et pertinents. J’ai commencé la conférence par une projection de films d’animation réalisés en ateliers sur tous les murs de la salle de cinéma : plafond, côtés, fond, et finalement sur l’écran. Et ce avec un vidéoprojecteur tenu à la main au milieu de la salle. La posture du spectateur dans la salle est complètement modifiée. J’avais aussi apporté un certain nombre d’outils : pico-projecteur, caméra et casque de réalité virtuelle, appareil photo polaroïd, mini synthétiseur analogique, etc. Car inventer des propositions nouvelles doit se faire avec les outils. N’oublions pas que le cinéma est d’abord une technologie. Le midi, chacun pouvait s’essayer à la projection itinérante avec un pico-projecteur.

Conception collective d’actions

La deuxième partie de la journée a été consacrée à la conception collaborative d’actions innovantes. Trois groupes ont été constitués, sur trois champs :
  • Le lieu (animé par Amaury Piotin).
  • Les images (animé par Benoît Labourdette).
  • Les publics (animé par Isabelle Perez).
    <span class="caps">JPEG</span> - 623.5 ko
Chaque groupe devait réfléchir et produire un résultat concret, qui allait être présenté collectivement : une mindmap ou un Prezi pour le groupe « Lieu », un film pour le groupe « Images » et un prototype d’application pour le groupe « Publics ». Le groupe Images
J’ai animé le groupe « Quelles images dans la salle de cinéma ? ». Nous avons commencé par poser les éléments d’une réflexion commune, qui devait ensuite se traduire par des idées d’actions innovantes à proposer. J’avais donné une consigne : ne pas proposer d’actions qu’on a déjà faites, inventer quelque chose qui n’a jamais été fait.
<span class="caps">JPEG</span> - 702.1 ko Voici le film qui rassemble nos idées, tourné en plan-séquence sur place, et l’enregistrement audio de la conférence du matin.
thumbnail Benoît Labourdette

Enregistrement audio de la conférence de Benoît Labourdette

Le groupe Lieu
Animé par Amaury Piotin. Voici le Prezi du groupe « Lieu ». Des idées surprenantes pour que les spectateurs réinvestissent le lieu de la salle de cinéma.
Lien vers la présentation Prezi interactive : https://prezi.com/p/cok1bscnk4e-/#present.
<span class="caps">JPEG</span> - 395.1 ko
Le groupe Publics
Animé par Isabelle Perez, le groupe « Publics » a proposé un projet d’application de recommandation ludique des films, par des couleurs, des thèmes, pour détourner les recommandations automatiques des sites web. Cela pourrait aussi être mis en oeuvre tout simplement sur un mur dans le hall d’un cinéma, avec des post-it. Utiliser l’humour pour présenter les films.

Prototype de l’application, en papier :

<span class="caps">GIF</span> - 213.9 ko

Bilan de la journée

Prendre le temps de mener une véritable réflexion collective, puis avoir l’exigence d’imaginer de façon collaborative des idées pour les salles de cinéma, ce fut très productif, concret et motivant.

Cela m’a vraiment encouragé à poursuivre ce type de démarches d’intelligence collective. C’est une manière de faire vivante, très efficace, me semble-t-il, pour réinventer des propositions culturelles dans le domaine du cinéma.


Informations sur les Cinelab des années précédentes : http://reseaumediation.grac.asso.fr/rencontres/archive-2016

Voir aussi