Accueil > Ressources > Conférences > Gaîté Lyrique : séminaire mobilité et création

Conférences

Captations vidéo, enregistrements audio, documents, résumés, de conférences que j’anime, ou de tables rondes auxquelles je participe, dans différents contextes.

Gaîté Lyrique : séminaire mobilité et création

28 novembre 2013

Conférence de Benoît Labourdette (vidéo) : « La créativité audiovisuelle mobile : enjeux et perspectives ».
(36 minutes - Gaîté Lyrique, séminaire mobilité et création - 28/11/2013).

Introduction de la conférence

Tout un chacun ou presque a une caméra dans la poche en permanence, dans son téléphone portable. La production et la diffusion d’images animées est devenue comme une « conversation », la fonction et l’économie de l’image ont radicalement muté. Où est la création ? Partout ? Nulle part ? Pistes concrètes d’actions pour élaborer du sens social, à travers la créativité.

La DRAC IDF, les académies, les CRDP et les IUFM de Créteil, Paris, Versailles, la Gaîté Lyrique , le Centre Des Arts, le MacVal, et le Cube organisent le PREAC Image et Création (Pôle de Ressources pour l’Education Artistique et Culturelle). Dans ce cadre, le 28 novembre 2013, a eu lieu à la Gaîté Lyrique le Séminaire Mobilité et création, lors duquel j’ai proposé la conférence « la créativité audiovisuelle mobile : enjeux et perspectives ».

Introduction de Dominique Moulon

Il y a, selon Paul Virilio, deux types de mobilité. L’une est liée à la révolution des moyens de transport alors que l’autre est relative au transport de l’information. La première permet aux artistes de se construire, allant de résidence en résidence et d’exposition en exposition tout autour du monde. La seconde est constituée d’une myriade d’innovations qui, se succédant, façonnent nos sociétés lorsque les artistes se les approprient. Le Smartphone a remplacé le sac à dos de “Bonjour Monsieur Courbet” et un photographe ou réalisateur sommeille en chacun d’entre nous, capable à tout instant comme en tout lieu de témoigner par l’image de faits banals ou extraordinaires. Les festivals, eux aussi, se succèdent en confirmant ces diverses expressions d’une mobilité créative, comme l’art de localisation ou locative art. Connaître sa position dans l’espace, c’est être en mesure de l’archiver au sein de bases de données pour les traiter ultérieurement. Car il y a un art des bases de données depuis que l’on traite numériquement l’information, que ces mêmes bases de données soient visibles ou invisibles. Sans omettre la data visualisation qui résulte du traitement de données et que l’on peut considérer comme une nouvelle pratique du dessin, de la couleur, à l’ordinateur. Quant aux réseaux, ils autorisent les voyages immobiles, ou quand l’ubiquité se fait pratique artistique. A l’ère du numérique pour tous, quand les artistes aussi se saisissent, par le détournement, des usages ou pratiques amateurs.

Programme de la journée

  • Benoit Labourdette , auteur, réalisateur et producteur : « La créativité audiovisuelle mobile : enjeux et perspectives »
  • Laurie Bellanca , collectif Kompost et Sylvia Fredikson , collectif Orbe : « De la traversée à l’écriture »
  • Julien Levesque , artiste/chercheur, : « Voyages (im)mobiles »
  • Magali Desbazeille , plasticienne performeuse, « Les mobinautes latinisés »
  • Sophie Lavaud-Forest , artiste plasticienne et chercheure en arts numérique, « Matrice active, un projet interactif appliqué à la pédagogie »
  • Aurélien Bambagioni , artiste et vidéaste, « Pour un long voyage avec le surfeur d’argent »
  • Adelin Schweitzer , plasticien, « A-Reality – Trajectoires Altérées »
  • Miguel Chevalier , artiste international de l’art numérique, « Power Pixels »

  • Modération de la journée : Dominique Moulon , expert, critique et enseignant.
  • Modération des tweets : Jean-Jacques Paysant , DAAC académie de Créteil.

Conférence « la créativité audiovisuelle mobile : enjeux et perspectives » (36 minutes)


Conférence « la créativité audiovisuelle mobile : enjeux et perspectives » (36 minutes) Conférence de Benoît Labourdette (vidéo) : « La créativité audiovisuelle mobile : enjeux et perspectives ».
(36 minutes - Gaîté Lyrique, séminaire mobilité et création - 28/11/2013).
Introduction de la conférence Tout un chacun ou presque a une caméra dans la poche en permanence, dans son téléphone portable. La production et la diffusion d’images animées est devenue comme une « conversation », la fonction et l’économie de l’image ont radicalement muté. Où est la création ? Partout ? Nulle part ? Pistes concrètes d’actions pour élaborer du sens social, à travers la créativité.
La DRAC IDF, les académies, les CRDP et les IUFM de Créteil, Paris, Versailles, la Gaîté Lyrique , le Centre Des Arts, le MacVal, et le Cube organisent le PREAC Image et Création (Pôle de Ressources pour l’Education Artistique et Culturelle). Dans ce cadre, le 28 novembre 2013, a eu lieu à la Gaîté Lyrique le Séminaire Mobilité et création, lors duquel j’ai proposé la conférence « la créativité audiovisuelle mobile : enjeux et perspectives ».
Introduction de Dominique Moulon Il y a, selon Paul Virilio, deux types de mobilité. L’une est liée à la révolution des moyens de transport alors que l’autre est relative au transport de l’information. La première permet aux artistes de se construire, allant de résidence en résidence et d’exposition en exposition tout autour du monde. La seconde est constituée d’une myriade d’innovations qui, se succédant, façonnent nos sociétés lorsque les artistes se les approprient. Le Smartphone a remplacé le sac à dos de “Bonjour Monsieur Courbet” et un photographe ou réalisateur sommeille en chacun d’entre nous, capable à tout instant comme en tout lieu de témoigner par l’image de faits banals ou extraordinaires. Les festivals, eux aussi, se succèdent en confirmant ces diverses expressions d’une mobilité créative, comme l’art de localisation ou locative art. Connaître sa position dans l’espace, c’est être en mesure de l’archiver au sein de bases de données pour les traiter ultérieurement. Car il y a un art des bases de données depuis que l’on traite numériquement l’information, que ces mêmes bases de données soient visibles ou invisibles. Sans omettre la data visualisation qui résulte du traitement de données et que l’on peut considérer comme une nouvelle pratique du dessin, de la couleur, à l’ordinateur. Quant aux réseaux, ils autorisent les voyages immobiles, ou quand l’ubiquité se fait pratique artistique. A l’ère du numérique pour tous, quand les artistes aussi se saisissent, par le détournement, des usages ou pratiques amateurs.
Programme de la journée
  • Benoit Labourdette , auteur, réalisateur et producteur : « La créativité audiovisuelle mobile : enjeux et perspectives »
  • Laurie Bellanca , collectif Kompost et Sylvia Fredikson , collectif Orbe : « De la traversée à l’écriture »
  • Julien Levesque , artiste/chercheur, : « Voyages (im)mobiles »
  • Magali Desbazeille , plasticienne performeuse, « Les mobinautes latinisés »
  • Sophie Lavaud-Forest , artiste plasticienne et chercheure en arts numérique, « Matrice active, un projet interactif appliqué à la pédagogie »
  • Aurélien Bambagioni , artiste et vidéaste, « Pour un long voyage avec le surfeur d’argent »
  • Adelin Schweitzer , plasticien, « A-Reality – Trajectoires Altérées »
  • Miguel Chevalier , artiste international de l’art numérique, « Power Pixels »

  • Modération de la journée : Dominique Moulon , expert, critique et enseignant.
  • Modération des tweets : Jean-Jacques Paysant , DAAC académie de Créteil.
thumbnail Benoît Labourdette

Voir aussi