Tag : Femme

Un film de Benoît Labourdette (2’35s, 2019).

Si on creuse chacun un tout petit peu dans ses origines, sa construction, son vécu des lieux, qu’est-ce qu’on peut y comprendre de soi ?

Un film de Benoît Labourdette (12’46s, 2013).

Comment partager les cris silencieux, derrière les familles aux histoires lisses ?

Un film de Benoît Labourdette (0’54s, muet, 2019).

Tout se détourne et se retourne sur les réseaux sociaux.

Un film de Benoît Labourdette (1’, 2019).

Paris vu par son annuaire papier en 2019.

Un film de Benoît Labourdette (53s, muet, 2017, pseudonyme : Stéphane G.).

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ».

Un film de Benoît Labourdette (2’12s, 2018).

On emprunte tous le même escalier. On s’y croise, chaque matin et chaque soir. On fait semblant de rien.

Un film de Benoît Labourdette (2’15s, 2005).

Regards et désirs dans le métro.

Un film de Benoît Labourdette (5’44s, 2013).

Charles, vieux garçon de 37 ans qui a perdu sa mère il y a un an, perçoit par moments le monde de façon déformée, multipliée, le temps et l’espace perdant de leur réalité. Une rencontre va changer sa (...)

Un visage projeté sur un visage, ou la mise en abyme identitaire. Des images qui restent « en tête » Lors d’une journée de workshop que j’ai animée dans le cadre du Master Médias Numériques de l’Université de Grenoble en novembre 2016, j’ai photographié (...)

Un film de Benoît Labourdette (0’39s, muet, 2019).

Déconstruire le sexisme et les préjugés, c’est aussi un choix.

Un film de Benoît Labourdette (2’34s, 2013).

Le discours d’un père à son fils pour l’ouverture de leur prochain magasin de prêt à porter. Capitalisme, sexisme...

Un film de Benoît Labourdette (2’13s, 2009).

Court film de 2’13sec, construit sur la confrontation d’un article de presse du 25 novembre 2009 et un plan filmé dans les transports en communs parisiens, le même jour. Le quotidien confronté à l’information. Les deux, le texte et le film, sont en (...)

Installation vidéo végétale. Dans le cadre du Festival international des jardins de Chaumont sur Loire, l’architecte-paysagiste Jean-Philippe Poirée-Ville a créé une sculpture végétale, en sous-sol, comme une grande liane en lévitation, dans le noir. (...)

Réalisation d’un film collectif par une classe de 4e au Festival International de Films de Femmes de Créteil. Le Festival International de Films de Femmes de Créteil propose chaque année un atelier de réalisation de films avec téléphone portable / (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’12s, 2014).

Facettes d’une vision du féminin, fragmentaire.

Le regard qui guide les pas, en avant et en arrière, et ces pas font émerger des souvenirs. Musique instrumentale, 2014, 3’00s. Improvisation de Benoît Labourdette (synthétiseurs). Improvisation réalisée sous seing privé, le 18 septembre 2014 (Benoît (...)

Un film de Benoît Labourdette (3’52s, 2017).

La mémoire d’un drame, et une confession inattendue.

Film expérimental de Benoît Labourdette (7’26s, 2015). Avec Marta Zielinska et Senghte Vanh Bouapha.

Un couple de « vivants-fantômes » émane des murs, des sols, des fenêtres, d’un ancien appartement.

Un film de Benoît Labourdette (0’54s, muet, 2019, pseudonyme : Marc Z.).

Les réseaux sociaux tirent bénéfice de tout, même des drames humains.

Un film de Benoît Labourdette (5’18s, 2009).

Imaginons un instant que cette affiche est un visage...

Un film de Benoît Labourdette (1’26s, muet, 2017).

Rebattre les cartes des systèmes de domination.

Neuf films pour présenter une sélection de lauréats 2019 de la Fondation Afnic pour la solidarité numérique. L’Afnic L’Afnic est le Registre Internet des noms de domaine en .fr. Ses bénéfices sont reversés à la Fondation Afnic, qui soutient chaque année (...)

Anthropologies des dispositifs de tournage, par Jean-Louis Comolli, Benoît Labourdette et Vincent Sorrel. Les Etats Généraux du Film Documentaire proposent dans le cadre de leur 27e édition une journée de séminaire, le 20 août 2015 : « Mutations du (...)

Du point de vue de la perception, un film n’est qu’une illusion formée par notre cerveau à partir de stimuli visuels et auditifs. Des images vues peuvent produire des sons et vice-versa. Chaque personne construit mentalement un film différent à (...)

Tous les tags