École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville : atelier cinéma dessiné pour le 50e anniversaire

Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette
27 septembre 2019. Publié par Benoît Labourdette.

Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ?

C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :

  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.

JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.

Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette
Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette
Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette
Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette
Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette
Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette
Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette
Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

Analyse, stratégie et mise en œuvre

Comment, dans une soirée où mille personnes sont invitées, intégrer une proposition culturelle participative motivante, afin que ce qui soit vécu et ce qu’il en reste ne soit pas qu’un moment festif, mais aussi un creuset de créativité ? C’est à partir de cette réflexion partagée avec la direction de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville que nous avons conçu deux propositions parallèles pour la soirée d’anniversaire du 27 septembre 2019, en partenariat avec des étudiants pour la médiation :
  • Réalisation de photos mises en scène à partir d’un « 50 ans » articulé en bois réalisé par Daniel Aulagnier.
  • Atelier cinéma dessiné : proposition pendant toute la soirée de réaliser des films muets, des dessins animés dont le principe est que l’on voit le dessin en train de se faire.

Dispositif technique

Le dispositif technique, employé pour la première fois ici a consisté à tourner les films non pas avec une simple caméra, mais avec une caméra banc-titre fixe (IPEVO VZ-R), branchée en direct sur un écran. Ainsi les « apprentis cinéastes » pouvaient voir, en direct, le résultat de leur dessin et le modifier en fonction. Ils pouvaient aussi travailler les couleurs, le négatif... afin d’avoir une véritable maîtrise visuelle. Nos autres postes de tournage avec simples caméras n’ont pas du tout été utilisés. Le fait de voir le résultat en direct a induit des films complètement différents de ce qu’ils auraient été sans. Impact direct du dispositif technique sur la créativité.
JPEG - 576.3 ko

Médiation

La médiation de cet atelier fut assurée par Benoît Labourdette, Romain Baujard, Simon Le Gloan, avec le soutien de Catherine Archer et Robinson Labourdette. Un lien et un QR code était donné aux participants, afin qu’ils puissent retrouver directement leurs films.

Collaboration

Ce projet a été construit en partenariat avec François Brouat, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville , Florence Ibarra, directrice adjointe, Stéphanie Guyard, responsable communication et événementiel, Daniella Caballero, chargée de communication, et Arnold Pasquier, enseignant en vidéo.

Les films

Soixante films, tous muets, entièrement basés sur le visuel, ont été réalisés pendant la soirée, certains d’une très grande qualité. En effet, les architectes savent dessiner et ont des idées ! En voici quelques uns.
thumbnail Benoît Labourdette

Tous les films

Lien direct vers tous les films

https://www.benoitlabourdette.com/_docs/?dir=projets/2019/2019_ensa-pb

Portfolio