Feuilles mortes

27 septembre 1998. Publié par Benoît Labourdette.
Temps de lecture : 2 min  
 | 

Une bobine de pellicule 35mm après la pluie, dans la rue devant chez moi, en 1998, qui enregistre sur sa surface sensible des feuilles mortes, grâce à un boîtier Minolta et un objectif 50mm. Ces feuilles mortes semblent s’inscrire dans le monde des humains, sur leur bitume, qui est comme la peau commune de ce monde là.

Portfolio
Feuilles mortes - 1. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 2. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 3. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 4. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 5. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 6. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 7. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 8. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 9. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 10. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 11. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 12. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 13. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 14. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 15. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 16. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 17. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 18. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 19. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 20. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 21. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 22. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 23. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 24. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 25. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 26. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 27. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 28. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 29. © Benoît Labourdette. Feuilles mortes - 30. © Benoît Labourdette.
La photographie, de par la nature mécanique de son fonctionnement technique, est pour moi une matière de temps plus qu’une matière visuelle : dans ses sels d’argent, ou ses pixels aujourd’hui, c’est du temps qui est capté, conservé, réinventé à chaque regard. Temps de vie, temps de vision, temps de poésie.La peinture est la matière originelle du travail plastique, qui se relie intimement à la photographie à mon sens, car elle contient aussi le temps de son geste et de son imaginaire.L’installation, c’est à dire l’existence dans l’espace et le temps des formes artistiques est cruciale, car il s’agit de (...)