Chamarande

Série de photographies prises au Domaine de Chamarande (Essonne) le 1er janvier 2021.
2 janvier 2021. Publié par Benoît Labourdette.
  2 min
 |  Télécharger en PDF

Une année debout.

Le soleil dans les arbres, qui éclaire la terre, l’eau et la nature dont nous faisons partie, en ce premier jour d’une nouvelle année, m’émerveille et me fait venir ces souhaits, inspirés par les mots de mes ami·e·s. Je me les récite en chuchotant, dans la chaleur si particulière du soleil d’hiver : « Une année où nous nous croiserons sans peur les un·e·s des autres. Une année où nous serons debout, où nous nous regarderons dans les yeux. Une année où nous changerons nos points de vue, pour trouver de nouveaux chemins. Une année de gaîté, d’amour et de partage. Une année riche de tous les bonheurs, joies et fulgurances créatives que nous savons tou·te·s inventer. Une année d’art de vivre. Une année de foi en soi-même et en l’autre. »

Des images mentales sont restées en moi, de ce moment unique, étonnant et rassurant. Les voici en partage.

Photographies prises le 1er janvier 2021 au Domaine de Chamarande (Essonne). Merci à mes amis inspirants.

Portfolio
Chamarande - 1. © Benoît Labourdette. Chamarande - 2. © Benoît Labourdette. Chamarande - 3. © Benoît Labourdette. Chamarande - 4. © Benoît Labourdette. Chamarande - 5. © Benoît Labourdette. Chamarande - 6. © Benoît Labourdette. Chamarande - 7. © Benoît Labourdette. Chamarande - 8. © Benoît Labourdette. Chamarande - 9. © Benoît Labourdette. Chamarande - 10. © Benoît Labourdette. Chamarande - 11. © Benoît Labourdette. Chamarande - 12. © Benoît Labourdette. Chamarande - 13. © Benoît Labourdette. Chamarande - 14. © Benoît Labourdette. Chamarande - 15. © Benoît Labourdette. Chamarande - 16. © Benoît Labourdette. Chamarande - 17. © Benoît Labourdette. Chamarande - 18. © Benoît Labourdette. Chamarande - 19. © Benoît Labourdette. Chamarande - 20. © Benoît Labourdette.
La photographie, de par la nature mécanique de son fonctionnement technique, est pour moi une matière de temps plus qu’une matière visuelle : dans ses sels d’argent, ou ses pixels aujourd’hui, c’est du temps qui est capté, conservé, réinventé à chaque regard. Temps de vie, temps de vision, temps de poésie.