Danse

Contenus liés à Danse

Un film de Benoît Labourdette (1’28s, muet, 2020).

Mise en abyme de la présence des corps humains comme abstractions, à travers le temps, les techniques et les cultures.

Atelier de réalisation de films pour adolescents, puis organisation par les jeunes de la projection itinérante de ces films, dans le cadre du Festival Zones Portuaires (Saint-Nazaire). Juin 2017.Cet atelier a été mené pour la deuxième fois en 2017, (...)

Un film de Sandra Abouav et Benoît Labourdette (3’27s, 2020).

Des délires dansés chantés volants. Une chorégraphie entre un drone et des danseurs, pour le centième et dernier opus de la série « Danse de parking » de Sandra Abouav (2017-2020). Texte de présentation par Sandra AbouavC’est avec une joie non (...)

Installation vidéo en 4 écrans : corps humain - sculptures végétales - vidéo (projet de Jean-Philippe Poirée-Ville, Maëlla-Mickaëlle Maréchal, Benoît Labourdette).Quatre écrans circulaires, tournant en boucle : L’installation est visible en ligne.La (...)

Film collectif (2’43s, 2018).

Des objets s’élèvent.

Pour honorer l’animal, une danse lente, dans la mémoire chuintante.Musique instrumentale, 2017, 2’51s. Improvisation de Benoît Labourdette (synthétiseurs).Improvisation réalisée sous seing privé le 15 octobre (...)

Film collectif (4’22s, 2019).

Ils ont perdu, ou ils ont gagné, ils en témoignent de façon atypique.

Un film de Benoît Labourdette (2’04s, 2019).

Comment transformer la jalousie la plus profonde en l’amour le plus investi ?

Un film de Sylviane Bertrand, Benoît Labourdette et Nordine Salhi (1’, muet, 2018).

Calligraphie des corps, traversée d’une histoire du cinéma, entre noir(s) et blanc(s).

Un film de Benoît Labourdette (2’24s, 2019, muet).

Pourquoi se laisse-t-on prendre en photo ?A partir de photos de Mark Neville parues dans Le Monde « M ».

Un film de Benoît Labourdette (3’27s, 2018).

Se rassembler autour d’un livre, se rassembler soi-même.

Film collectif (4’32s, 2020)

Quand des images et des objets proches du corps mènent au partage de souvenirs collectifs de moments importants.

Un film de Benoît Labourdette (4’07s, 2020).

La lumière est ce qui donne existence.

Ecouter les personnes qui parlent autour de soi et noter certains de leurs mots.

L’explosion de la documentalitéPar Maurizio FerrarisContrairement aux prévisions du siècle passé, on n’a pas assisté à la disparition de l’écriture mais, bien au contraire, à son explosion. Et plus généralement à l’explosion de l’enregistrement. La (...)

La voix-off est bien souvent déconseillée dans les manuels académiques de scénario, qui privilégient la situation dramatique à une intériorité considérée comme potentiellement ennuyeuse. Et pourtant, bien des films, et même des « produits grand public », (...)

Tous les tags