Tag : Dessin

Proposition ouverte au public de réaliser des films d’animation pour célébrer le 50e anniversaire de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville. Analyse, stratégie et mise en œuvre Comment, dans une soirée où mille personnes sont (...)

Création vidéo de Benoît Labourdette, 3’12s, 2014.

A la rencontre du petit peuple dessiné sur les pavés.

Film collectif (4’21s, 2019).

La Marseillaise réappropriée, réinventée, par des enfants des « quartiers » au XXIe Siècle.

Dans la série « Polyamour ». Un film de Benoît Labourdette (2’00s, 2019).

Comment une déception amoureuse amène à plus d’amour encore.

Réalisation d’un film collectif par des chercheurs en mathématiques. Le Laboratoire de Probabilités et Modèles Aléatoires (LPMA) des Universités Paris 6 et 7 m’a invité pour animer dans un sens cinématographique la conférence de rentrée du laboratoire, (...)

L’image projetée est une piste extrêmement riche pour animer l’architecture, l’espace privé ou public, la scène de théâtre. Je l’expérimente de longue date dans le champ du spectacle vivant ainsi que dans l’espace public. Pour que la vie y soit présente, (...)

Film collectif (3’38s, 2016).

Et si les livres prenaient la parole ?

Les lettres de ces mots se doivent d’être les unes dans les autres, car on le leur a demandé. Elles y cherchent leur liberté.

Des explorations calligraphiques, des mots uniques inspirant leur forme d’écriture.

Un film de Benoît Labourdette (6’19s, 2017).

Réalisation du film synthèse d’une action d’intervention artistique pluridisciplinaire menée à Choisy-le-Roi sur une année, dans le cadre du renouvellement urbain.

Film collaboratif (3’04s, 2019).

Expérimentations d’art cinétique : dessins, caméras, projecteurs, corps humains, appareils photo, créations musicales, et surtout le jeu et la joie.

Ateliers de réalisation de films d’animation pour le public de bases de loisirs. La Région Île-de-France a organisé pendant l’été 2017 des projections de films en plein air dans quatre bases de loisirs, qui étaient précédées l’après-midi par des (...)

Un film de Benoît Labourdette (1’26s, 2018, pseudonyme : Bob).

La transmission c’est l’émulation, la fertilisation de l’âme.

Film collectif (1’55s, 2013).

Se préparer tous ensemble à partir à l’aventure.

Film collectif (2’00s, 2019).

Perdus dans la Cité des Sciences et de l’Industrie, des objets partagent leurs questions sur leur relation aux images.

Création vidéo de Benoît Labourdette (3’46s, 2014).

Des souvenirs, dessinés sur les murs, des visages.

Création collaborative de photos par les habitants d’un quartier, pour inscrire la mémoire d’un événement. Lors des fêtes de Noël 2017, la municipalité des Lilas (93) a soutenu les actions de l’association Mieux vivre au quartier des Sentes dans (...)

Film collectif (3’02s, 2015).

Les mains d’humains de tout autour du globe dialoguent par leurs tatouages, en musique dans un bâtiment de Le Corbusier.

Atelier de réalisation de films d’animation à partir de dessins dans le cadre d’un événement professionnel. Dans le cadre de la soirée professionnelle du lancement de la nouvelle coordination nationale Passeurs d’images (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’42s, 2018).

Le travail, potentiel facteur d’émancipation qui peut porter en lui son propre retournement.

Ces lettres là se doivent de se toucher, sans mêler leurs corps pour autant.

Un film de Benoît Labourdette (1’24s, 2017).

Une princesse cachée, à découvrir dans un livre.

Un film de Benoît Labourdette (1’48s, muet, 2017, pseudonyme : Abel A.).

Notre simple alphabet est en lui-même d’une grande diversité. Cette diversité est indispensable à toute expression, toute création.

Deux ateliers de réalisation de films d’animation (dessins filmés et commentés) proposés aux agents des industries électriques et gazières sur la thématique du travail. Dans le cadre de ses activités culturelles, La Caisse Centrale d’Activités Sociales (...)

Un film de Benoît Labourdette (5’44s, 2018).

La vie c’est la liberté et l’amour.

Comment un seul mot, le plus important des mots, révèle différentes facettes par le seul truchement de la façon qu’il a d’être écrit.

Un film de Benoît Labourdette (2’19s, 2014).

La vie sur un tableau blanc...

Film collectif (4’42s, 2016).

Exister ? Dans le temps, dans l’espace, dans la poésie... dans l’image ?

Film collectif (5’27s, 2015).

De l’imaginaire dans l’histoire des mathématiques financières.

Ici les lettres ne se touchent pas, ce qui n’enlève rien à la profondeur de leur dialogue ; c’est de l’amour courtois.

Les mots se découvrent, se dénudent, se rencontrent dans l’aventure de leur écriture à main levée.

Les lettres de ces mots sont obligatoirement reliées, par le trait.

Un film de Benoît Labourdette (1’02s, 2019).

L’utopie de chacun est peut-être un dessin centré en confiance.

Dans la série « Polyamour ». Un film de Benoît Labourdette (1’38s, 2019).

Plusieurs amoureux ou amoureuses ? Comment gérer le planning ?

Tous les tags