Escalier

Dans le quotidien, tout à coup, notre oeil se pose sur quelque chose, et le suit...

Un film de Benoît Labourdette (2’26s, 2008).

Notre réel est formé de la combinaison de notre expérience quotidienne, nos pas en sont, et de la réception de ces informations.

Série de photographies. Variation sur le vécu d’un trottoir parisien.Faire la prise de vue avec le corps, la main qui déclenche l’appareil photo faisant partie intégrante aussi du système optique. Sa présence devant/avec l’objectif diffracte les (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’08s, 2019).

Descente collective d’escalier. Tentative d’épuisement d’un lieu romain.

Création vidéo de Benoît Labourdette (3’50s, 2013).

Qu’est-ce qu’une architecture, qu’est-ce qu’un endroit, comment l’envisage-t-on ?

Un film de Macha Makeïeff et Benoît Labourdette (9’53s, 2015). Avec Thomas Morris et le chien Siegfried.

Un plan-séquence effréné à travers tous les lieux insolites du bâtiment de l’Opéra Comique à Paris. La poursuite d’une cantatrice imaginaire, à la recherche de son chien et de son « Maestro » !

Un film de Benoît Labourdette (4’36s, 2018).

Quête de sens contemplative dans une colonie de vacances désaffectée.

Ateliers de réalisation de films en Réalité Virtuelle dans trois bibliothèques de la Ville de Paris : Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, Bibliothèque de l’Hôtel de Ville, Bibliothèque Arthur Rimbaud.Dans le cadre de Numok, le festival (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’21s, 2019).

Quand une architecture faite de verre révèle son abstraction intrinsèque.

Un film de Benoît Labourdette (2’12s, 2018).

On emprunte tous le même escalier. On s’y croise, chaque matin et chaque soir. On fait semblant de rien.

Un film de Benoît Labourdette (2’47s, 2009).

Imaginons un instant que cette chaise est un cinéma...

Un film de Benoît Labourdette (2’50s, 2016).

Souvenir et culpabilité d’un père vis à vis de son fils.

Un film de Benoît Labourdette (2’21s, 2010).

Du sang sur les mains... qui n’en a pas, ne serait-ce qu’indirectement ?

Création vidéo de Benoît Labourdette (3’36s, 2014).

Des portions d’un bâtiment, qui transforment les corps des humains qui les traversent.

Un film de Benoît Labourdette (1’54s, 2018).

Écouter aux portes. Un exercice plus profond, poétique et contemplatif qu’on ne l’imagine de prime abord.

Un film de Benoît Labourdette (2’24s, 2017).

De la pierre naissent des formes, qui s’élèvent vers le ciel, pour finalement se résorber en elles-mêmes.

Un film de Benoît Labourdette (2’53s, 2005).

Redécouvrir le monde, entre ses dimensions réelle et imaginaire, avec un nouvel outil de prise de vue.

Un film de Benoît Labourdette (3’20s, 2010).

Imaginons un instant que cet escalier et cet escalator sont rivaux...

Film collectif (4’57s, 2019).

Un double escalier qui monte et descend, des objets qui arrivent monde entier, un désir commun.

Un film de Benoît Labourdette (2’15s, 2020).

Une noix de coco partage ses problèmes d’image : réussira-t-elle a prendre confiance en ses qualités ?

Un film de Benoît Labourdette (2’41s, 2009).

Imaginons un instant que cet arbre est un vrai arbre...

Un film de Benoît Labourdette (1’43s, 2009).

Imaginons un instant que ce train n’existe plus...

Un film co-réalisé par Alain Fleischer et Benoît Labourdette (18’01s, 2016). Musique : Benoît Labourdette.

Un drone volète dans le Musée Picasso juste avant sa réouverture en 2014. Une visite insolite dans un lieu tel qu’on ne le verra jamais plus. Et Picasso prend la parole...

Un film de Benoît Labourdette (3’09s, 2021).

La main qui accompagne, la main qui dévoile, la main qui touche.

Film collectif (4’33s, 2015).

Stairway to freedom.

Film collectif (4’22s, 2019).

Ils ont perdu, ou ils ont gagné, ils en témoignent de façon atypique.

Un film de Benoît Labourdette (3’03s, 2021).

La main de l’homme est ce qui lui donne la parole.

Un film de Benoît Labourdette (2’47s, 2009).

Imaginons un instant que ce mur se trouve dehors...

Un film de Benoît Labourdette (2’58s, 2020).

La magie noire des statues, pour semer la peur en nous... et ainsi nous empêcher de penser, donc contrôler nos âmes et nos actions.

Inventer des formes artistiques, filmées avec drone.La Compagnie, lieu de création contemporaine à Marseille, dirigée par Paul-Emmanuel Odin, m’a invité pour proposer aux jeunes du quartier, central et très populaire de Marseille où elle se trouve, (...)

Tous les tags

Et aussi :