Hôtel

Un film de Benoît Labourdette (6’28s, 2016).

Souvenir de la présence de la personne aimée perdue, dans une chambre d’hôtel ensablée.

Un film de Benoît Labourdette (4’44s, 2012).

Autofiction sur un adultère.

Un film de Benoît Labourdette (1’43s, 2019).

Par moments, on a la sensation, si ce n’est la certitude, d’être passé à côté de l’essentiel.

Un film de Benoît Labourdette (1’23s, 2020).

Le lieu de vie, qu’est-ce ? Plus qu’un endroit, c’est peut-être surtout le temps dans lequel on vit les choses importantes pour soi.

Un film de Benoît Labourdette (6’29s, 2013).

Un ancien hôtel désaffecté Place du Capitole à Toulouse est le théâtre d’une divagation musicale intérieure.

Un film de Benoît Labourdette (2’25s, 2020).

« Un lieu à soi, qu’est-ce que c’est ? »

Un film de Benoît Labourdette (5’12s, 2019).

Manger les animaux ou pas ? Et si les animaux en parlaient par eux-mêmes ?

Un film de Benoît Labourdette (2’39s, 2020).

Cette étrange sensation, parfois le matin, de ne pas encore savoir où l’on se trouve.

Le 14 janvier 2014, au cinéma Le Concorde à La Roche-sur-Yon, soirée carte blanche au Festival OFF, avec la projection de : Grandir, de Dominique Cabrera. Films primés au Festival OFF 2013 : Faites attention aux amis (Rémi Douence). Je ne suis pas (...)

Un film de Martine Stora et Benoît Labourdette (32’28s, 1995).

Rencontre avec André Malartre. A la découverte d’un inventeur de théâtre.

Rétrospective de courts métrages de Benoît Labourdette.Le Festival Takavoir à Niort, est un « enfant » du Festival Pocket Films. J’avais conseillé son fondateur, Guyome Simonnet, avant sa création en 2009. En 2013, c’était la quatrième édition du (...)

Tous les tags

Et aussi :