Liège

Un film de Benoît Labourdette (2’31s, 2012).

De l’érotisme de l’instrument de musique.

Un film de Benoît Labourdette (3’18s, 2011).

Inventer un conte. Ancrer l’histoire dans le réel. Pourquoi la forme du conte ? Sans doute pour faire à nouveau de la métaphore, de l’universel. Une simple histoire d’amour.

Tous les tags

Et aussi :