Littérature

Un film de Benoît Labourdette (6’41s, 2021).

De la difficulté d’écrire, de former une trace sensible et vraie des choses les plus intimes et précieuses. Immersion dans la tête d’une autrice en quête de la mémoire d’un moment de sensualité.

La voix-off est bien souvent déconseillée dans les manuels académiques de scénario, qui privilégient la situation dramatique à une intériorité considérée comme potentiellement ennuyeuse. Et pourtant, bien des films, et même des « produits grand public », (...)

Un film de Benoît Labourdette (3’14s, 2018).

L’importance d’une œuvre se situe dans sa forme, car c’est ainsi qu’elle change le regard, donc le monde.

Communication de Benoît Labourdette à écouter (25 minutes) sur l’utilisation scénique de contributions en direct d’utilisateurs inconnus. Dans le cadre du colloque « Attention, machine ! » le 7 février 2018. Ce colloque organisé par par l’UMR (...)

Tous les tags

Et aussi :