Mer

Un film de Benoît Labourdette (1’40s, 2019).

Au delà des barrières, des barbelés, des prisons, le cœur vivant est toujours battant.

Un film de Benoît Labourdette (2’25s, 2020).

« Un lieu à soi, qu’est-ce que c’est ? »

Film collectif (5’19s, 2018).

Un groupe d’objets se prépare à son départ en colonie de vacances.

Un film de Benoît Labourdette (2’23s, 2020).

L’enfant sait ses pouvoirs.

Un film de Benoît Labourdette (1’43s, 2021).

Méditation genrée.

Un film de Benoît Labourdette (1’57s, 2019).

Diffraction de la vision, relation aux astres, entrer dans l’esprit de Léonard de Vinci.

Atelier de réalisation avec téléphone portable : 20 films tournés en une journée !« Le Concours 90 secondes » organisé par l’association Havre de cinéma (présidée par Ginette Dislaire) propose la réalisation de films autour des thématiques portuaires. Il (...)

Concours de films de 90 secondes pour relater l’histoire et le sensible de la ville du Havre.L’association « Havre de cinéma », dont je suis membre, organise pour la première année un concours de films de 90 secondes sur le sujet de la ville du (...)

Un film de Benoît Labourdette (3’21s, 2021).

Un pied devant l’autre, mais vers où ?

Un film de Benoît Labourdette (2’45s, 2014).

Dialogue entre un haïku de Ueda Chôshû et les images organico-génératives de kaléidoscopes composés avec le réel.

Un film de Benoît Labourdette (8’44s, 2021).

Méditation sur la construction de sa propre mémoire, son « palais de mémoire ».

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (2’14s, 2000).

Des mots sous l’eau.

Un film de Benoît Labourdette (1’46s, 2021).

Une mathématique de la nature.

Un film de Marie (2’14s, 2009).

Garder une trace de ce que l’on voit de chez soi et non pas de ce qu’il y a chez soi. Même si ce que l’on voit de chez soi nous semble banal, l’important est le partage de son regard.

Un film de Benoît Labourdette (1’23s, 2021).

Ruines vivantes de la mémoire de nos origines communes en Occident.

Création vidéo de Benoît Labourdette, 4’48s, 2014.

Écrire, lire, parler... mais quoi ? Et en quelle langue ? Je ne sais pas... j’écoute sans chercher à comprendre.

Un film de Benoît Labourdette (3’31s, 2019).

Le vécu intérieur d’un moment d’innovation pédagogique en classe.

Un film de Benoît Labourdette (3’19s, 2011).

La trace, dans les lieux, des histoires et des drames qui s’y sont déroulés. Une place de parking réservée, une autre place de parking réservée, vides au moment où on les regarde, mais qui ont vu passer tellement de gens et d’histoire de vie... qui (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’54s, 2021).

Sur une plage intérieure, souvenirs et projections sensuelles.

Un film de Benoît Labourdette (2’50s, 2018). Soprano : Karina Desbordes.

Déplier le monde, ressentir la musique du passé, qui peut ouvrir notre perception de la réalité présente.

Un film de Benoît Labourdette (2’27s, 2009).

Imaginons un instant que ce couloir est sous-marin...

Un film de Benoît Labourdette (1’50s, 2018).

S’accrocher à des piliers plantés dans l’eau depuis des siècles, pour espérer.

Un film de Benoît Labourdette (2’22s, 2021).

Penser le mystère de la vie grâce aux mathématiques.

Dialogue sur la création en réalité virtuelle avec Benoît Labourdette (cinéaste et producteur, BL Prod) et Teddy Aymard (producteur, Le bureau des curiosités), avec un moment de mise en pratique pour que le geste nourrisse la pensée.Colloque (...)

La programmation de la première édition du Festival Caméras Mobiles fut riche et diversifiée. Trois moments dans le festival : Les enjeux professionnels des caméras mobiles. La pédagogie avec les petites caméras. La création artistique avec caméras de (...)

La troisième édition du Festival Caméras Mobiles a eu lieu du 21 au 22 novembre 2013, au lux Scène nationale de Valence.Le Festival était présidé par Michel Reilhac.La thématique du Festival était « Interfaces (...)

Tous les tags

Et aussi :