Neige

Un film de Benoît Labourdette (3’21s, 2021).

Un pied devant l’autre, mais vers où ?

Un film d’Erwin (1’30s, 2009).

Description circonstanciée de l’univers du quotidien d’une cité provinciale.

Un film de Benoît Labourdette (2’49s, 2009).

Imaginons un instant que ces rues sont des canaux...

Un film de Benoît Labourdette (2’13s, 2021).

Comme si la vie renaissait, au cœur du monde mécanique, l’amour à nouveau visible.

Un film de Benoît Labourdette (2’54s, 2015).

Le mystère du processus physiologique à l’œuvre dans une salle de cinéma.

Un film de Benoît Labourdette (2’24s, 2009).

Notre réel, composé de la confrontation de la beauté et du drame. Mais le réel des autres, aussi, qui vivent des drames et sont exposés, au regard de tous, au moment où ils sont le plus fragile.

Un film de Benoît Labourdette (3’40s, 2021).

Le cinéma arrive, dans l’histoire de l’humanité, comme un fait beaucoup plus religieux qu’on a pu l’envisager de prime abord.André Bazin, dans son article « Ontologie de l’image photographique » (1945), évoque de façon très claire la fonction de la (...)

Analyse d’un succès.

Une vidéo de 10 secondes postée sur le réseau social TikTok le 18 août 2020 a fait, un mois plus tard, plus de 400 millions de vues, et le plus grand nombre de « J’aime » depuis le début de ce réseau social. Hypothèse sur les raisons de ce succès (...)

Tous les tags