Pied

Création vidéo de Benoît Labourdette (3’50s, 2013).

Qu’est-ce qu’une architecture, qu’est-ce qu’un endroit, comment l’envisage-t-on ?

Un film de Benoît Labourdette (3’52s, 2018). Basé sur un entretien d’Yves Bonnefoy avec Auxilio Alcantar.

À la question « Qu’est-ce que la poésie ? », le poète Yves Bonnefoy fait une réponse qui touche à l’essentiel, en termes de philosophie.

Film collectif (2’54s, 2019).

Quand les objets d’un atelier de sculpture se réveillent.

Un film de Benoît Labourdette (2’15s, 2005).

Regards et désirs dans le métro.

Un film de Benoît Labourdette (3’21s, 2021).

Un pied devant l’autre, mais vers où ?

Pas après pas, le sol résonne de chaque choc du pied nu qui le foule. Mais par moments, c’est comme si on s’envolait.Musique instrumentale, 2017, 2’47s. Improvisation de Benoît Labourdette (synthétiseurs).Improvisation réalisée sous seing privé, le (...)

Film collectif (4’57s, 2019).

Un double escalier qui monte et descend, des objets qui arrivent monde entier, un désir commun.

Film collectif (4’11s, 2016).

Dans un parc, les jeux de séduction des choses à des moments charnières de leurs vies.

Film expérimental de Benoît Labourdette (7’26s, 2015). Avec Marta Zielinska et Senghte Vanh Bouapha.

Un couple de « vivants-fantômes » émane des murs, des sols, des fenêtres, d’un ancien appartement.

Un film de Benoît Labourdette (2’35s, 2019).

Si on creuse chacun un tout petit peu dans ses origines, sa construction, son vécu des lieux, qu’est-ce qu’on peut y comprendre de soi ?

Les mains, ou plutôt la main, est un sujet qui compte pour les films tournés avec des caméras de poche : la caméra dans une main, qui filme l’autre main.Avec les téléphones portables, filmer ses pieds était une figure récurrente, car lorsqu’on allume (...)

Tous les tags

Et aussi :