Plastique

Un film de Benoît Labourdette (2’06s, 2010).

Dans un couloir du métro parisien, univers on ne peut plus urbain, des fruits émergent des murs carrelés.

Un film de Benoît Labourdette (2’08s, muet, 2017).

Se préparer à une rentrée mouvementée.

Un film de Benoît Labourdette (6’07s, 2017).

Des animaux en plastique nous parlent.

Série de 25 peintures sur papier 50x65cm. « Le charbon consumé dans la cheminée, qui a traîné tout le printemps, sert alors, au moment de l’arrivée de l’été, à écrire le sentiment du temps qui est passé, d’un renouveau qui s’annonce, gravant les traces de (...)

La photographie, de par la nature mécanique de son fonctionnement technique, est pour moi une matière de temps plus qu’une matière visuelle : dans ses sels d’argent, ou ses pixels aujourd’hui, c’est du temps qui est capté, conservé, réinventé à chaque (...)

La peinture est la matière originelle du travail plastique, qui se relie intimement à la photographie à mon sens, car elle contient aussi le temps de son geste et de son imaginaire.

Tous les tags

Et aussi :