Contenus liés à Sol

Film collectif (7’22s, 2017).

Des mots dansent pour faire s’évanouir racismes et discriminations.

Un film de Barbara Gougeon, Linda Fardon, Benoît Labourdette (1’21s, muet, 2018).

Une chaste rencontre.

Pas après pas, le sol résonne de chaque choc du pied nu qui le foule. Mais par moments, c’est comme si on s’envolait.Musique instrumentale, 2017, 2’47s. Improvisation de Benoît Labourdette (synthétiseurs).Improvisation réalisée sous seing privé, le (...)

Création vidéo de Benoît Labourdette, 3’12s, 2014.

A la rencontre du petit peuple dessiné sur les pavés.

Création vidéo de Benoît Labourdette, 4’48s, 2014.

Écrire, lire, parler... mais quoi ? Et en quelle langue ? Je ne sais pas... j’écoute sans chercher à comprendre.

Un film de Benoît Labourdette (2’26s, 2008).

Notre réel est formé de la combinaison de notre expérience quotidienne, nos pas en sont, et de la réception de ces informations.

Deuxième album, en 2001, constitué de 15 morceaux pour une ambiance nocturne, un peu claustrophobe, à consonnances vocales et matérielles. Composition à partir de sons réels, de résonances chuchotantes. Univers sonore granulaire par moments. Nappes de (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’59s, 2015).

Rencontre entre des grenouilles et des machines à laver. La poésie dans le quotidien.

Création vidéo de Benoît Labourdette (2’40s, 2014).

La réalité concrète qui nous entoure est un espace beaucoup plus fragmenté qu’il n’y paraît.

Création vidéo de Benoît Labourdette (3’47s, 2014).

L’être humain cartographie, inscrit, marque, avant de passer à l’action.

Un film de Benoît Labourdette (2’50s, 2015).

Autour de la notion de « bébé », des imaginaires contrastés circulent.

Un film de Benoît Labourdette (3’51s, 2015).

L’ombre d’un corps aux membres démultipliés, criant sa nostalgie.

Journée de réflexion et d’élaboration commune de projets innovants, pour exploitants et médiateurs du cinéma.L’ACRIRA et le GRAC (région Rhône Alpes), dans le cadre de leur « Ciné Lab #6 » m’ont sollicité pour participer à l’animation d’une journée de (...)

Un film de Benoît Laboudette (1’59s, 2009).

Imaginons un instant que ce couloir est une piste de ski...

Tourner des films avec téléphone portable dès 2005, date de l’apparition des caméras dans les téléphones, tourner des films avec des drones à partir de 2013, quand il s’en est vendu des quantités à Noël, utiliser les vidéoprojecteurs portables autonomes (...)

« Imaginons un instant que ce balai est un être humain », « imaginons un instant que ce trottoir est un soleil », « imaginons un instant que la nuit n’existe pas »... dans le quotidien, des visions du monde incongrues et surréalistes.Vingt et uns (...)

Tous les tags