Trottoir

Un film de Benoît Labourdette (1’54s, 2009).

Imaginons un instant que les voitures n’existent pas...

Un film de Benoît Labourdette (2’55s, 2009).

Imaginons un instant que ces lance-air sont des lance-flammes...

Série de 65 vues urbaines autour d’un objet.

Garé là, toujours en bon état. En hommage aux inventions de Jean-Pierre Beauviala pour la « vie » de l’image numérique, basées sur le mouvement des pixels.

Série de photographies. Variation sur le vécu d’un trottoir parisien. Faire la prise de vue avec le corps, la main qui déclenche l’appareil photo faisant partie intégrante aussi du système optique. Sa présence devant/avec l’objectif diffracte les (...)

Série de 38 photos fixes.

Un matin comme un autre, sur le pont d’Austerlitz à Paris, chacun s’en va, ou s’enfuit, vers son lieu d’activité. Ce qui se passe en l’espace d’une seconde.

Un film de Benoît Labourdette (1’52s, 2021).

Un tuyau nous parle de son pouvoir.

Un film collectif, initié et agencé par Benoît Labourdette (1h01’, 2009-2020).

Regardez par la fenêtre de chez vous, et pensez à un souvenir important. Ce film collectif est composé de 44 vidéos (parmi 500 réalisées) tournées par des personnes en France, en Algérie et en Tunisie, entre 2009 et 2013, dans le cadre d’ateliers (...)

Un film de Benoît Labourdette (2000, 1h03’).

Synopsis Sur des images numériques retravaillées du paysage urbain qu’arpentent de fugitives silhouettes anonymes, un monologue poétique livre une vision désenchantée du ballet fantomatique de la vie moderne. (Forum des (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’47s, 2009).

Imaginons un instant que cette poubelle est un autobus...

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’10s, 2013).

Un simple trottoir parisien. On y passe, on y passe, dans la vie quotidienne. Mais est-on bien sûr d’y être passé, d’avoir été là, à ce moment là ? Se souvient-on de sa propre présence au monde et aux autres, dans les moments quotidiens... qui ne le sont (...)

Le spectacle vivant est ma formation et ma culture initiale. Jeune comédien dans les années 1990 avec entre autres La Compagnie du Chaland et Trottoir Express, formé au travail du masque et à l’art du bouffon avec William Nedel, j’ai aussi très tôt (...)

« Imaginons un instant que ce balai est un être humain », « imaginons un instant que ce trottoir est un soleil », « imaginons un instant que la nuit n’existe pas »... dans le quotidien, des visions du monde incongrues et surréalistes. Vingt et uns (...)

Tous les tags

Et aussi :