Vie

Un film de Benoît Labourdette (2’22s, 2021).

Penser le mystère de la vie grâce aux mathématiques.

Un film de Benoît Labourdette (1’22s, 2020).

En la nuit, se révèlent parfois à nous des vérités si lucides qu’elles ne survivent pas au retour de la lumière.

Série de photographies prises au Domaine de Chamarande (Essonne) le 1er janvier 2021.

Une année debout.Le soleil dans les arbres, qui éclaire la terre, l’eau et la nature dont nous faisons partie, en ce premier jour d’une nouvelle année, m’émerveille et me fait venir ces souhaits, inspirés par les mots de mes ami·e·s. Je me les récite (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’06s, 1999-2019).

Voyage contemplatif dans l’énergie de la lumière, entre nature et électronique.

Un film de Benoît Labourdette (8’50s, 2013).

La visite d’un appartement parisien vide, où plusieurs personnes ont vécu successivement. Émanations de mémoire des artistes Sophie Calle et Boris Lehman.

Un film de Benoît Labourdette (5’44s, 2018).

La vie c’est la liberté et l’amour.

Un film de Benoît Labourdette (2’46s, 2013).

J’ai failli mourir en transgressant les règles pour suivre mon désir. Cela ne m’a pas rendu plus raisonnable.

Un film de Benoît Labourdette (2’35s, 2019).

Si on creuse chacun un tout petit peu dans ses origines, sa construction, son vécu des lieux, qu’est-ce qu’on peut y comprendre de soi ?

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’, 2000).

Images animées primitives.

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’10s, 2000).

Travelling latéral.

Un film de Benoît Labourdette (1’29s, 2019).

Donner la vie, être, donner la main, le découvrir.

Création vidéo de Benoît Labourdette (3’18s, 2014).

J’ai toujours eu très peur de l’intérieur du corps.

Un film de Richard Texier et Benoît Labourdette (8’51s, 2014).

Filmer la peinture de Richard Texier avec un drone...

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (2’05s, 2000).

Images animées primitives.

Un film de Benoît Labourdette (3’31s, 2018).

Contempler le monde à travers une lentille qui le démultiplie, c’est peut-être se retrouver face à soi-même, ressentir qu’on est une partie du monde, et se reconstruire ainsi.

Un film de Benoît Labourdette (1’22s, 1998).

Ode à l’enfantement par un jeune adulte.

Un film collectif animé par Benoît Labourdette (1’43s, muet, 2017, collectif : Alice, Morgane, Romain, Benoît).

Le sens de la vie sur terre, résumé par quelques mots clés ludiques.

Un film de Benoît Labourdette (3’02s, 2012).

Un film tactile, fait de papier et de mots.

Un film de Benoît Labourdette (2’17s, 2020).

De retour dans le lieu qui nous ressource.

Un film de Benoît Labourdette (2’27s, 2015).

Jeux d’enfants sous la pluie. Le danger guette.

Parcours de projections nocturnes, sous forme d’atelier, au sein du Festival Travelling Rennes 2015.Les personnes inscrites ont passé l’après-midi avec moi, à choisir chacun un court métrage, ou un extrait de film, qu’ils avaient envie de partager. (...)

Ateliers de réalisation de films avec caméras de poche, que j’anime dans le cadre d’écoles d’art, de cinéma et autres centres de formation professionnelle (La fémis, Le Fresnoy, ESAV Toulouse, CEFPF, Institut Imagine Ouagadougou...). S’approprier des (...)

Le Festival Pocket Films est né en 2005, à l’apparition des caméras dans les téléphones portables. Je l’ai conçu et dirigé, à la demande du Forum des images (Paris) qui en était producteur, en partenariat avec SFR et le CNC. Il fut dès sa première édition (...)

Tous les tags