Vie

Un film de Benoît Labourdette (2’37s, 2021).

Oser exister, c’est à dire se déclarer à soi-même, même très discrètement, cela change tout.

Un film de Benoît Labourdette (1’41s, 2021).

Même coupée, la vie d’un arbre se transmet et se multiplie.

Un film de Benoît Labourdette (2’33s, 2021).

Une myopie peut se déclencher avec un traumatisme. Il nous reste la poésie.

Un film de Richard Texier et Benoît Labourdette (8’51s, 2014).

Filmer la peinture de Richard Texier avec un drone...

Un film de Benoît Labourdette (3’31s, 2018).

Contempler le monde à travers une lentille qui le démultiplie, c’est peut-être se retrouver face à soi-même, ressentir qu’on est une partie du monde, et se reconstruire ainsi.

Série de 129 photographies de matières organiques, en mouvement dans un gaz.

Échos du fond de nos océans intérieurs.

Un film de Benoît Labourdette (1’29s, 2019).

Donner la vie, être, donner la main, le découvrir.

Un film de Benoît Labourdette (2’22s, 2021).

Penser le mystère de la vie grâce aux mathématiques.

Un film de Benoît Labourdette (1’22s, 1998).

Ode à l’enfantement par un jeune adulte.

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’10s, 2000).

Travelling latéral.

L’amour, c’est un leurre. La rencontre est vraie. Le partage du présent est vrai. Mais l’amour n’existe pas.

C’est vrai, ma vie c’est cela, c’est la création, et je ne dérogerai plus jamais à cela. Toujours créer, produire, partager, à tous instants. Ça m’encourage à me connaître mieux, à savoir que ma vie c’est cela, la création, chaque jour, comme une (...)

C’est le jour et la nuit, sans commune mesure. Car je suis dans ma vie, et j’en ai pleinement le droit.

Un film de Benoît Labourdette (2’46s, 2013).

J’ai failli mourir en transgressant les règles pour suivre mon désir. Cela ne m’a pas rendu plus raisonnable.

Un film de Benoît Labourdette (5’44s, 2018).

La vie c’est la liberté et l’amour.

Un film de Benoît Labourdette (3’02s, 2012).

Un film tactile, fait de papier et de mots.

Un film de Benoît Labourdette (2’06s, 1999-2019).

Voyage contemplatif dans l’énergie de la lumière, entre nature et électronique.

Un film de Benoît Labourdette (2’35s, 2019).

Si on creuse chacun un tout petit peu dans ses origines, sa construction, son vécu des lieux, qu’est-ce qu’on peut y comprendre de soi ?

Un film de Benoît Labourdette (8’50s, 2013).

La visite d’un appartement parisien vide, où plusieurs personnes ont vécu successivement. Émanations de mémoire des artistes Sophie Calle et Boris Lehman.

Un film de Benoît Labourdette (2’20s, 2021).

En attendant... qui ? Quelqu’un ou soi-même ?

Créer, le faire concrètement, sans attendre je ne sais quoi. La vie est trop fragile, trop précieuse.

Un film de Benoît Labourdette (1’22s, 2020).

En la nuit, se révèlent parfois à nous des vérités si lucides qu’elles ne survivent pas au retour de la lumière.

Ça fait partie de ma respiration, qui donne vie à toutes choses, y-compris les choses administratives. En fait, plus que donner vie, la création donne sens, donc s’il y a du sens, c’est à dire du code, le code génère la (...)

Série de photographies prises au Domaine de Chamarande (Essonne) le 1er janvier 2021.

Une année debout. Le soleil dans les arbres, qui éclaire la terre, l’eau et la nature dont nous faisons partie, en ce premier jour d’une nouvelle année, m’émerveille et me fait venir ces souhaits, inspirés par les mots de mes ami·e·s. Je me les récite (...)

Un film de Benoît Labourdette (1’08s, 2021).

La vie donnée par les voix à un chant écrit-visuel de vie.

C’est extrêmement important. J’y photographie toutes les œuvres, je garde la trace de ce qui y est advenu, mais je n’y laisse pas les choses, je laisse cet espace vide, en friche, libre. Je n’ai rien à prouver, ni à montrer à quelqu’un qui passerait. (...)

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’, 2000).

Images animées primitives.

Création vidéo de Benoît Labourdette (3’18s, 2014).

J’ai toujours eu très peur de l’intérieur du corps.

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (2’05s, 2000).

Images animées primitives.

Un film collectif animé par Benoît Labourdette (1’43s, muet, 2017, collectif : Alice, Morgane, Romain, Benoît).

Le sens de la vie sur terre, résumé par quelques mots clés ludiques.

Un film de Benoît Labourdette (2’17s, 2020).

De retour dans le lieu qui nous ressource.

Eléments juridiques, historiques, technologiques, économiques et politiques.

« Le piratage est un danger pour la création, il faut punir les contrevenants » : c’est le discours communément admis, qui dirige des points de vue, des choix réglementaires et professionnels. Et pourtant les personnes mêmes qui tiennent ce discours (...)

Quelques extraits de ce qui se dit autour de mon travail, ainsi qu’interviews, émissions et articles dans leur intégralité.

Le « Marathon cinéma » de l’Agglomération Evry - Centre Essonne est un événement de création audiovisuelle, proposé par les ateliers d’arts plastiques de l’Agglomération d’Evry, dont j’ai accompagné la création en 2011 et auquel je participe. Les (...)

Tous les tags

Et aussi :